La maison JOMI

L’idée

Tout part d’un trésor trouvé dans le grenier de la grand

mère de Lise la créatrice et la fondatrice de la maison.

De vieux vêtements qui n’attendaient qu’une chose :

reprendre vie, c’est comme ça que Maison Jomi est née.

Qui sommes nous ?

Nous sommes une Maison de recyclage textile, notre but : redonner vie à vos anciens vêtements et tissus. Maison Jomi c’est avant tout une histoire de rencontres, de femmes et d’hommes, une aventure humaine entre créatrices, couturières, stylistes, développeurs, communicantes… C’est la somme de toutes celles et ceux qui contribuent à écrire chaque jour notre histoire, l’histoire de Maison Jomi. L’avenir de demain se construit aujourd’hui.

                      L’inspiration

Transparence

L’une de nos valeurs principales est la transparence avec nos clients.

Un suivi constant de l’avancé de leurs création avec la possibilité de nous contacter si nécessaire.

Valorisation des dêchets / 100% Made in France 

Savoir faire

La France est renommée pour ses nombreux talents dans des domaines traditionnels comme la couture et les métiers d’art. Le retour du « fabriqué en France » 🇫🇷 est le reflet d’une prise de conscience qui se tourne vers l’avenir.

LA CONCEPTION :

Toutes nos créations upcyclées sont dessinées, testées et essayées par notre équipe de Rennes.

Environnement

La mode est l’une des industries les plus polluantes au monde.

Qu’elle soit la 2e ou la 8e industrie la plus polluante du monde, la mode n’en reste pas moins extrêmement dangereuse pour la planète et ceux qui l’habitent. Si l’on regarde les émissions des gaz à effet de serre, le textile est classé cinquième plus gros émetteur.

Entre l’utilisation de substances chimiques et/ou nocives pour la production et la fabrication des fibres, le gaspillage des ressources provoqué par la surconsommation de vêtements, et la pollution générée par les kilomètres parcourus par un vêtement avant d’arriver en boutique, la mode est clairement l’une des industries les plus polluantes au monde.

Une fois dans nos placards, l’entretien de nos vêtements, spécifiquement des fibres synthétiques, est à l’origine de 500 000 tonnes de plastiques largués dans l’océan par an, soit l’équivalent de 50 milliards de bouteilles en plastique

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux

Rejoignez la communauté JOMI

Facebook

Instagram

LinkedIn

 

Youtube

 

Pinterest

Témoignages clients

Merci pour le soutien !