UPCYCLING / MAISON JOMI

Livre en boutique à partir du 19 octobre ✨

Couture upcycling : 5 conseils pour débuter et te lancer dans l’upcycling.

Comment se lancer dans la couture upcycling : 5 conseils pour  débuter !

L’upcycling est une démarche qui t’attire ?  

Tu veux te lancer dans l’upcycling, Tu souhaites pouvoir donner une nouvelle vie à tes vêtements abimés ou bien à du linge de maison  ancien ?  

Tu recherches un tuto pour coudre des vêtements upcyclés ou encore un atelier couture dédié ?  Voici nos conseils pour débuter en couture upcycling et oser te lancer !  

Si tu ne sais pas tout à fait ce qu’est l’upcycling, on te conseille de lire notre article pour comprendre  ce qu’est le surcyclage en 8 points

Je suis Sarah, du blog de couture & positivité To do tout doux   et tout comme Lise, la fondatrice de Maison Jomi

ainsi que la team, j’adore l’upcycling en couture ! 

Coudre son dressing, ses accessoires ou sa déco à partir des vieux rideaux de mamie ou de vieux  vêtements permet vraiment de créer des pièces uniques, originales & écolos

Mais, comme ce n’est pas de la couture traditionnelle, on ne sait parfois pas comment s’y prendre.  Comment choisir le bon imprimé qu’on osera porter ? 

Comme faire un upcycling pas trop « kitch » ? 

Comment moderniser un imprimé vintage et le rendre portable, au goût du jour ? Quoi coudre avec une vieille nappe ? 

On sait que ce n’est pas toujours évident de se lancer et que l’upcycling en couture demande de la  réflexion, de la créativité et parfois aussi de l’intuition. 

On a donc regroupé pour toi 5 conseils pour que tu puisses enfin te lancer ! 

Attention, on te met tout de même en garde : l’upcycling est une pratique totalement addictive ! Quand on commence, on ne veut plus s’arrêter (et tout ce qui nous entoure devient matière à  transformation). 

Les vieux plaids n’ont qu’à bien se tenir !

Conseil n°1 : Laisse parler ton cœur pour te lancer dans l’upcycling

Le coup de cœur pour l’imprimé

Le premier secret pour un upcycling réussi c’est vraiment le coup-de-cœur .  

Bien souvent, les pièces qu’on apprécie particulièrement upcycler sont des matières avec des  imprimés vintage.  

Et il faut que l’imprimé te parle, t’inspire, t’attire. 

Dans le flot de matières textiles auxquelles on peut donner une seconde vie grâce à la couture, il faut  vraiment, en premier lieu, se faire confiance

Comme je chine beaucoup, je prends l’exemple de la brocante. Il y a souvent du linge de maison dans  les brocantes. Quand tu es attiré(e) par un stand : quel est le premier imprimé qui t’a tapé à l’œil ? 

Il faut que ton cœur fasse « Wahou » au premier coup d’œil. 

L’upcycling est vraiment une démarche personnelle, subjective, qui va te permettre, avant tout, de  laisser parler ton cœur et tes goûts.  

C’est vraiment le premier secret d’un upcycling réussi ! 

Aime d’abord l’imprimé ; qu’il soit fleuri, rayé, à pois, cachemire… Cela va être le support de ta  créativité

Les réflexions créatives autour de l’imprimé

Te lancer dans l'upcycling

Une fois que tu as choisi ton imprimé coup-de-cœur, tu vas l’analyser

S’agit-il de petits ou de gros imprimés ? 

Les couleurs sont-elles plutôt vives ou douces ? 

Y-a-il un sens du motif ? (ce qui sera très important pour couper la matière) 

Est-ce un motif plutôt estival, hivernal, automnal ? 

Avec quelles couleurs pourrait-il s’associer ? 

Est-il vraiment ancien ? 

A quelle époque me fait-il penser ? 90’s ? 70’s ? 60’s ?

Est-ce que je souhaite le moderniser pour pouvoir le porter au goût du jour ? Je te conseille de noter toutes les réponses à tes questions dans un carnet.  

J’aime beaucoup noter mes premières idées en vrac dans un cahier dédié. Cela me donne des idées à  exploiter tout de suite mais aussi à exploiter plus tard.  

Ca permet aussi de découvrir des inspirations qui ne nous seraient parfois pas venues de premier  abord.  

Tu peux aussi décrire au mieux l’imprimé avec tes mots, ce qui va te permettre de faire des  recherches sur Pinterest par exemple et te donner un maximum d’idées autour de ce type de  couleur, motif ou même des coupes portées à l’époque du motif choisi.  

C’est une sorte de « brainstorming » créatif autour des couleurs et du motif de ta matière.  

Conseil n°2 : Analyse ta matière avant de te lancer

Tu l’auras compris, la première étape pour un upcycling réussi c’est de choisir son imprimé coup de  cœur

Mais, en matière textile, la forme est indissociable du fond ; autrement dit : il faut vraiment que tu  analyses la matière de ton tissu de seconde main  

Quel support as-tu choisi pour ton upcycling ?

des box diy pour te lancer dans l'upcycling

Il y a beaucoup de supports textiles à upcycler. 

Tu peux choisir des vieux vêtements : parmi ceux que tu ne portes plus ou bien ceux que tu peux  trouver en brocante ou encore sur des plateformes comme par exemple sur Vinted 

La démarche ne sera pas tout à fait la même en fonction de la forme de ton tissu : est-il plat,  comme un vieux rideau, un vieux plaid ? 

Est-il rectangulaire ou rond, comme peut l’être par exemple une nappe ? 

Est-ce un vêtement déjà assemblé, qu’on va devoir découdre et mettre à plat ? 

Dans ce cas, par exemple, si tu as choisi d’upcycler une chemise, analyse bien le vêtement : y’a-t-il  des éléments que tu vas pouvoir récupérer dans ton projet ? Comme par exemple le col ou les  boutonnières ? 

Ce qui est déjà cousu peut servir de support à ton upcycling et t’éviter des étapes de pose de  fermeture éclair par exemple  

Ensuite, note la quantité disponible.  

Si tu as chiné du vieux, tu vas peut-être te retrouver avec par exemple un trou dans le vêtement, une  décoloration du tissu par endroit. 

Il faut vraiment le regarder avec attention et noter approximativement les quantités de tissu que tu  vas pouvoir exploiter afin de ne pas avoir la mauvaise surprise de manquer de matière pendant la  confection.  

Quelle est la matière de base pour ton upcycling ?

Ce n’est pas toujours facile de connaître la composition de la matière à exploiter quand on fait de  l’upcycling.  

Ce sont souvent des matières textiles sans étiquette et quand on n’a pas l’habitude, on ne saurait pas  vraiment dire s’il s’agit vraiment de coton, par exemple. 

Mais tu peux tout de même analyser la fluidité, souplesse et tenue de la matière.  Est-ce une matière assez souple pour coudre une jupe, un nouveau chemisier ? 

Est-ce une matière plus raide, comme un jean, qui sera plus particulièrement adaptée, par exemple,  pour réaliser des accessoires, cabas, sacs à main ? 

Quelle pièce te semble la mieux adaptée à la matière dont tu disposes ? 

Il va ensuite s’agir de mixer tous ces éléments de réponse à ta quantité de tissu disponible dont on  parlait plus haut.  

Cela va te permettre de mieux envisager le projet couture que tu vas réaliser !  

Conseil n°3 : Laisse-toi guider par ton inspiration & ta créativité

On en parlait plus haut : l’upcycling en couture est une affaire personnelle ! 

C’est le moment de te faire confiance.  

La matière que tu as choisie de transformer va te parler.  

Elle va parler à ton imaginaire créatif.  

Les contraintes liées à la forme de la matière (vêtement ou tissu de seconde main ? ) et à la quantité  sont souvent le support de nouvelles idées (auxquelles, bien souvent, on n’aurait pas pensé au  départ). 

Si tu sais dessiner, c’est le moment de prendre tes crayons et de griffonner ce que la matière  t’inspire.  

Tu peux aussi mettre de la musique en fond.  

Aussi, comme tu peux le constater, upcycler, c’est toute une ambiance ! Une véritable démarche  sensorielle et créative 

Pour t’aider, tu vas bien sûr pouvoir trouver mille idées sur Pinterest et autres réseaux sociaux ; ce  qui va alimenter tes sources d’inspiration ; ce qui fait vraiment partie du processus créatif de  l’upcycling.  

Fais-toi plaisir du début à la fin : du choix de la matière, à la réflexion créative jusqu’à sa confection !   

Dans ta démarche créative, tu vas pouvoir associer ta matière à d’autres éléments.  

Par exemple, Lise de Maison Jomi aime beaucoup associer ses motifs vintages à des éléments dorés,  comme du biais doré ou des éléments métalliques.  

Ça donne un petit côté girly et tendance qui va valoriser la matière que tu as entre tes mains et la  rendre tout à fait portable dans un look plus moderne . 

En somme, réveille le/la styliste qui est en toi !! 

Ne te mets pas de limites et fais des tests : associations de couleurs, de matières, de boutons, de  fermeture éclairs.  

Mets tous ces éléments les uns à côté des autres sur une table et laisse-toi inspirer .  

Si tu souhaites coudre un vêtement, tu peux aussi bien sûr analyser ton dressing et voir comment le  tissu que tu vas upcycler y trouverait le mieux sa place !

Conseil n°4 : Quel patron vais-je choisir ?

Quand on fait de la couture, on ne sait pas toujours patronner. 

En fait, ce sont souvent deux métiers bien distincts : le couturier & le modéliste. En faisant de l’upcycling, tu as plusieurs options

Faire de la couture intuitive

C’est-à-dire commencer par ajouter un détail et construire ton projet au fur et à mesure de ta session  couture. Ton projet va prendre peu à peu vie mais tu n’avais pas l’idée globale de ce que tu cousais  au départ.  

Par exemple, tu peux vouloir transformer une chemise d’homme beaucoup trop grande pour toi en  joli top pour l’été. 

Tu vas commencer par enlever les manches. 

Puis tu vas l’essayer. 

Face au miroir, tu vas te demander, et si je rajoutais un petit volant par ici ? 

Peut-être que je pourrais changer les boutons et en mettre des dorés ?

Et si je rajoutais un galon fleuri sur le col ? 

Bref : tu l’auras compris, l’upcycling peut te permettre de faire de la couture pas à pas, avec les idées  qui découlent d’une étape à l’autre ; ce qui fait que le résultat final sera vraiment SURPRISE

Choisir un patron du commerce

Comme pour la couture plus traditionnelle, tu vas pouvoir prendre un patron de couture du  commerce pour réaliser ton upcycling

Dans ce cas, choisis un patron de couture qui ne demande pas plus de matière que celle dont  disposes. 

OU tu vas pouvoir mixer ta matière à upcycler avec une autre matière. 

Par exemple, si tu as envie de recycler une petite taie d’oreiller parce que le motif t’a bien plu, tu vas  pouvoir couper le col dedans, ou bien la doublure, ou bien les poches.  

Tu peux upcycler par petites touches en insérant dans tes projets couture des détails réalisés avec  des tissus issus de ta matière à upcycler.  

Il faut vraiment étudier le patronage de sorte à ce que ton projet upcycling soit compatible. 

Comme j’aime bien te donner des exemples pour que tu visualises bien ce que je veux dire, on peut  parler de la box de Maison Jomi qui te permet de transformer une veste en velours en sac à main

Tu vas dessiner le patronage à partir des dimensions fournies dans la box puis couper les éléments  dans la partie dos de la veste ; puisque la quantité à plat n’est pas suffisante pour couper ces  dimensions dans les manches ou le devant par exemple. 

Mais, tu peux tout à fait, si tu le souhaites et selon le style voulu, faire du patchwork !  

Tu peux par exemple couper ton patron en 2 (en veillant à rajouter les valeurs de couture) pour le  faire en bi-matière tendance patwhork avec la rayure du velours côtelé dans le sens horizontal à  droite et la rayure velours côtelé dans le sens vertical à gauche.  

Ou bien encore jouer sur un mix de couleurs ! 

Pour réussir ses upcyclings, il faut souvent ruser, inventer des astuces… 

Ce que personnellement j’appelle « bidouiller ». J’adore cette activité ! 

Créer ton propre patron

Si tu te sens l’âme créatrice, tu peux aussi créer un patron de couture totalement sur-mesure et en  fonction de la matière qui se trouve devant toi !  

Par exemple, tu peux transformer une nappe ronde en jupe patineuse.  

Pour cela, tu vas concevoir un patron de couture adapté à la matière dont tu disposes.  

Tu peux aussi créer des patrons de trousses, pochettes, qui vont prévoir de réutiliser les zips déjà  présents sur une veste.  

L’upcycling te conduit à une manière de patronner totalement en adéquation avec la matière.  Et ces enjeux multiplient la créativité  

Conseil n°5 : Commence par des projets simples

Quand on débute on a souvent tendance à vouloir partir sur des projets ambitieux. 

On veut tout de suite partir sur la grosse pièce à coudre ou sur des matières assez délicates à  travailler. 

Je ne dis pas que c’est impossible. 

Même quand on débute la couture, avec détermination, on peut tout à fait y arriver. 

Mais je te recommanderais plutôt d’y aller étape par étape et de choisir un petit projet upcycling  pour commencer, qui va être tout à fait satisfaisant. 

Cela te permettra de te donner confiance pour la suite et de te permettre beaucoup plus de folies ! 

Tu peux par exemple commencer par coudre une petite pochette zippée à partir d’une taie d’oreiller  ou bien un headband dans un vieux tee-shirt, de lingettes en coton lavables dans des draps… T’amuser sur les couleurs et pourquoi pas faire de la broderie ou de la teinture végétale sur du linge  de maison blanc ancien ?

Même sur des projets couture facile, il y a vraiment de quoi s’amuser ! 

Mais si tu es totalement perdu(e) pour démarrer, Maison Jomi a plusieurs solutions pour toi

Si tu as un vêtement ou autre que tu aimes beaucoup et que voudrais transformer mais que tu n’es  pas à l’aise en couture, Maison Jomi te propose un service Upcycling.

Si tu as envie de coudre ton projet Upcycling, je t’invite à découvrir les boxs ! 

couture : apprendre l'upcycling

Ces boxs t’apprennent à coudre des projets upcycling, clé en main, pour te lancer dans l’aventure !

Qu’il s’agisse de projets upcycling à réaliser à partir de vieux vêtements ou de tissus issus de fins de  collections de marques de prêt-à-porter ou encore d’ateliers créatifs en physique, Maison Jomi te  donne toutes les clés pour débuter sereinement dans l’aventure. 

Si par exemple tu ne sais pas encore tout à fait sur quelle matière partir ou si tu as du mal à savoir comment transformer une vieille veste (etc.), te laisser guider par une box ou un atelier upcycling  peut être vraiment très sympa !  

Cela permet de découvrir la couture autrement mais également la customisation et la broderie, qui  peuvent transformer une chemise lambda en chemise tendance ou bien camoufler la tâche qu’on n’a  pas réussi à faire partir ! 

Les possibilités sont tellement infinies, qu’il ne faut pas hésiter une seule seconde à se lancer dans un  premier projet upcycling ! 

Commence par un petit projet et ose voir plus grand ensuite !  

Et Voici quelques inspirations upcycling

comment faire de l'upcycling en couture

Pour t’inspirer, comme on en a déjà parlé plus haut, Pinterest  sera certainement un très bon allié ! 

Mais nous avions également envie de te partager ici quelques idées upcycling qu’on aime  beaucoup.  

Conseil n°5 : 5 conseils pour débuter l’upcycling, le mot de la fin

J’espère que cet article va te motiver et t’aider à te lancer dans cette magnifique aventure créative  qu’est l’upcycling !

Car, en plus d’être une activité écolo, c’est vraiment un loisir épanouissant : ça apporte une double  satisfaction ! 

On est satisfait(e)s de soi-même et fièr(e) de voir ce qu’on est capable de faire de nos 10 doigts mais  on est aussi hyper heureux quand on peut mettre sa petite contribution à la réduction des déchets ! 

Revaloriser par la couture c’est aussi une manière de militer et d’agir pour la planète. C’est d’ailleurs l’une des manières les plus créatives de le faire. 

Alors, aujourd’hui, plus que jamais, laisse-parler ta créativité ! 

(et oui… La créativité peut sauver la planète ) ! 

N’hésite pas à partager tes projets upcycling sur les réseaux avec le #maisonjomi ! A bientôt ! 

E